Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
lesbonsremedes.overblog.com

Les bons remèdes du Docteur Dandy.

Magie Brute, du concentré de Pulp!

Publié le 7 Juillet 2014 par Dr Dandy in fantastique, FATE, pulp, livre

Magie Brute, du concentré de Pulp!

Avant-propos: Magie Brute est le premier tome des "Chroniques du Grimnoir" série de romans publiés par l'Atalante. Actuellement 3 tomes disponibles. Ici je ne chroniquerais que le premier tome.

Synopsis

Le détective et ancien taulard Jake Sullivan a la vie dure. Forcé par le FBI de collaborer à traquer les actifs comme lui, il va se retrouver malgré lui pris dans une guerre secrète que se livre l’Impérium japonais et la société du Grimnoir. Ce groupuscule cherche à aider les actifs et à utiliser les phénoménales capacités qu’ils possèdent pour contrer les plans du Président. Pris entre deux feux, Jake devra faire des choix qui impliqueront le sort du monde libre !

Mélanges des genres

C’est peu de le dire ! Magie brute est clairement un très bon exemple de ce que j’appelle la contextualisation et l’utilisation des référentiels communs pour donner quelque chose d’original avec tout un tas d’éléments narratifs bien connus. Jugez plutôt.

Du Noir avec son héros désabusé, lourd (à plus d’un titre !) d’un passé chargé qui l’affecte. Des jolies pépés qui subissent le pire, des mafieux sans honneur et une tendance de l’auteur à taper très fort sur ces personnages principaux. Ces derniers se relèvent toujours (plus ou moins) et continuent malgré l’adversité.

Du Pulp avec des savants fous, des zombis, des ninjas, une société secrète, des dirigeables, une expédition désespérée ; on retrouve ici tous les ingrédients d’un bon récit Pulp. Il ne manque que les nazis mais on comprend pourquoi ceux-ci sont inexistants dans cet univers. Il nous reste néanmoins une bonne menace jaune digne d’un Blake et Mortimer.

Du super héros à la sauce X-Men. C’est peu de le dire ! Depuis la moitié du 19e siècle des gens se retrouvent avec des pouvoirs innés très spécifiques. Par exemple Jake est un « lourd », un être capable de modifier la gravité. D’ordinaire les lourds sont considérés comme des bêtes de somme mais Jake est certainement le meilleur dans sa catégorie. Comme d’autres ils sont « craints et haïs » pour leur puissance et victime de discrimination, voire pire. Avec un autre groupe d’actifs comme lui Jake va sauver les humains de la menace de l’Imperium qui mène des expériences pour renforcer et utiliser les actifs à son profit. Sound familiar ?

Du Dieselpunk (et pas Steampunk comme stipulé sur la 4e de couverture !) où les zeppelins sont à l’honneur mais aussi des machines électriques folles de Tesla, des pilotes courageux dans des biplans modestes et surtout des uniformes militaires non pas nazis mais japonais ! Les engrenages ont bien fait leur travail.

C’est pas trop indigeste tout ça ?

On pourrait le croire mais c’est tout le génie de l’auteur de nous réchauffer un plat dont on connait les ingrédients par cœur sans savoir ce qui nous attend au final. Pour ma part je n’ai pas vu de maladresses où de grosses ficelles qui donneraient un ton trop synthétique à l’ensemble.

Mais pourquoi c’est cool au final ?

Le récit est haletant, on ne s’ennuie pas une seconde. Grâce à l’alternance des points de vue et un rythme soutenu on passe de péripéties en rebondissements puis en drames, en révélations, trahisons, etc. N’en jetez plus ! C’est Pulp on va a dit ! Très visuel aussi dans les descriptions, ce qui nous permet d’être dans le bain constamment.

J’ajouterais aussi que les personnages sont attachants. Même les salauds sont intéressants et en dehors de quelques personnages secondaires, on se délecte de voir vivre les différents protagonistes de l’histoire au gré des pages.

Des choses à redire ?

Le rythme trépidant justement ! A force de voir le héros tomber, se relever, gagner/survivre in-extremis, apprendre une révélation pour replonger à nouveau dans l’action et en reprendre plein el cornet on finit par se lasser un peu. J’avoue que j’ai un blanc à la moitié du bouquin tant la surenchère devenait étouffante. C’est comme une boite de chocolats, aussi bons soient-ils ont fini par s’en lasser.

Finalement c’est pour qui ?

Un peu tout le monde en fait ! C’est un excellent bouquin pour les amateurs de comics, de Pulp ou de fantaisie qui cherchent un peu de fraicheur sans perdre leurs repères. Seuls ceux qui cherchent à lire des ouvrages où l’action se déroule de manière plus posée et où un univers se découvrent peu à peu passeront leur chemin.

Le coin des rolistes :

Vous rigolez ? Une organisation secrète où des êtres à superpouvoirs luttent avec acharnement contre un méchant empire maléfique ? Le tout dans un contexte année 30 Pulp noir ? C’est tellement évident que l’ami Car Beket a déjà pondu son hack FATE. On ne va pas se priver.

Mais si je devais choisir un jeu pour adapter l’univers je prendrais les Milles Marches. Les Cheap Tales sont parfaitement adaptés pour cela avec le principe des « talents », les points de pouvoir et l’action débridée. D’autant que la société du Grimnoir est très similaire aux Stormchasers de l’écran. Mis à part que les pjs ont tous un talent.

Sinon une bonne option est aussi Savage Worlds à condition de prendre l’option « superpouvoirs » où chaque pj a un pouvoir représenté par un score de compétence. N’importe quel système irait bien quoiqu’il en soit pourvu qu’il prévoit un usage freeform des pouvoirs, des points de pouvoirs et un côté Pulp pour reproduire le côté Die Hard de l’œuvre.

Bonus ! Bibi s’est fendu d’un passage à la moulinette « méthode de Doc Dandy » pour vous permettre de piller allègrement dans l’œuvre. Soyez néanmoins prévenu que ça SPOILE à mort. Vous êtes avertis.

ENJOY!

You can go a long way with a smile. You can go a lot farther with a smile and a gun. A smile, a gun, and a Brute get you the key to the city.

Al “Scarface” Capone, Interview 1930

Commenter cet article

Beket 07/07/2014

Bravo Doc pour cette Chronique ;) ha et je signale que le Hack et encore en phase beta 1 mais il devrait connaitre une bonne évolution cet été se rapprocher d'une version finale;)

Sans déflorer la suite le tome 2 est aussi bien et le tome 3 arrive. Grimnoir c'est bien n'hésiter pas à lire ces chroniques.