Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lesbonsremedes.overblog.com

Les bons remèdes du Docteur Dandy.

WALKING DEAD la BD

Publié le 27 Août 2012 par Dr Dandy in comics

« Le monde tel que nous le connaissions a disparu. DEFINITIVEMENT. »

Beaucoup connaissent la série télé Walking Dead mais peu connaissent réellement l’œuvre originale à savoir la bande dessinée créée par Robert Kirkman et Tony Moore (dessinée désormais par Charles Adlard).

Certainement la meilleure série régulière actuelle en bandes dessinées, tous supports confondus.

Petit rappel des faits : Rick, un sheriff adjoint d’une modeste bourgade du middle-west américain, se réveille un jour du coma où il était plongé depuis une fusillade avec un malfaiteur. Pendant son absence les choses ont bien changé. En effet une épidémie s’est propagée et a transformé les gens en zombis affamés de chair fraiche ! La particularité ici par rapport aux autres histoires de zombis c’est qu’ici l’épidémie a atteint la majeure partie de la population. Le monde de Rick est perdu à jamais. Celui-ci va malgré tout partir en quête pour retrouver sa femme et son fils et rejoindre avec eux un groupe de survivants.

Tout l’intérêt de la série est son côté soap-opéra. Si les zombis sont bien présent au quotidien c’est bien les relations entre les personnages qui prédomine. Chacun vit cette tragédie de façon différente et l’auteur explore à travers eux toute la complexité de l’âme humaine.

Certains pourraient regretter l’absence de couleurs mais c’est en fait préférable tant la violence présente est parfois difficilement supportable. Le noir et blanc permet de relativiser devant le sort réservé aux protagonistes de la série. Car à chaque fois que vous attachez à un personnage soyez certains que l’auteur va le faire mourir dans des conditions atroces.

Il m’est souvent arrivé de refermer un volume en me jurant d’arrêter, écœuré par le traitement inhumain qui est réservé aux personnages (et ne croyez pas que Rick, en tant que héros de la série, est épargné !). J'ai même eu des larmes qui sont monté face à certaines scènes. A chaque fois je lis la suite pour savoir comment réagissent les autres. Ce n’est pas un hasard, l’auteur a en effet avoué qu’il comptait conter les aventures de Rick indéfiniment sur le modèle des soaps américains (Dallas, Côte Ouest, etc.).

http://waiitandsee.files.wordpress.com/2010/10/we-are-walking-dead.jpg

Après 100 numéros aux USA on pourrait croire que la série perd de son souffle. Il n’en n’est rien. Le rythme du récit alterne depuis le début moments forts (généralement accompagnés de la mort d’un ou deux personnages) et calmes (où les survivants font le point sur la situation) sans que notre intérêt pour la série s’amenuise. Beaucoup de personnages meurent durant les épisodes mais ils sont au et à mesure remplacés et permettent d’envisager la situation sous des angles très variés.

Le coin des rolistes :

Quel intérêt pour du jeu de rôles ? Tout d’abord cette série est une mine d’or pour n’importe quel jeu d’horreur contemporaine dont Z-Corps, Sombre ou Dés de Sang. Sur la durée l’auteur a eu le temps de démontrer qu’un zombi pouvait être dangereux même s’il reste lent.

Pour des rolistes plus aventureux, le traitement des relations entre personnages est une vraie inspiration pour tester le Cortex+ de Smallville RPG dans un contexte horrifique.

Walking Dead est disponible chez DELCOURT en français et comporte 15 volumes actuellement.

Les zombis c'est bon! Mangez en!

Les zombis c'est bon! Mangez en!

Commenter cet article