Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lesbonsremedes.overblog.com

Les bons remèdes du Docteur Dandy.

Musiques Sombres pour jeux de rôles sombres

Publié le 2 Juillet 2013 par Dr Dandy in musique, jeux de roles

Musiques Sombres pour jeux de rôles sombres

Musiques sombres pour jeux de rôles sombres est un ouvrage de 188 pages traitant de l'utilisation de la musique pour des parties sombres, d'horreur ou de tensions dramatiques fortes. Thomas "Pikathulhu" Munier y a repris les différents articles parus dans le forum Terres Étranges où il sévit toujours.

Pourquoi tu en parles ?

Et bien parce que j'avais en mon temps suivi les articles sur le forum et j'avais utilisé quelques morceaux pour mes parties. Un peu déçu par la présence de musiques Métal et assimilés parfois difficilement audibles j'avais commenté la sortie du livre pour donner mon ressenti. L'affaire est montée bien haut puisqu'à l'occasion d'un podcast spécial de la Cellule, Romaric Briand a repris mes propos et donné mon identité secrète aux auditeurs pour servir de contre-argument. J'ai rapidement contacté Thomas pour en discuter, approfondir les quelques paroles lâchées sur des blogs et désamorcer toute antipathie entre nous. Thomas s'est révélé être absolument adorable et ouvert à la discussion ce qui le place tout de suite dans mon top 10 des rolistes 2.0.

J'ai promis de mettre le nez plus précisément dans le bouquin et de lui rendre justice. En réponse Thomas m'a envoyé gratuitement le PDF, mon premier service presse ! Ce qui ne veut pas dire que je vais lui servirla soupe, pas mon genre.

Tout d'abord il faut expliquer le propos de l'auteur.

Pratiquant intensément les jeux d'horreur (l'appel de Cthulhu, Sombre, etc.), Thomas croie fermement qu'une bonne partie est nécessairement le fruit d'une ambiance travaillée. Naturellement l'utilisation de la musique y a une part importante. Lassé des sempiternels morceaux de bandes originales et de changer de cd en cours de partie, il s'est mis en quête d'albums homogènes et inspirant pour servir la séance.

Nous avons donc ici une sélection de 100 titres accompagnés de textes expliquant le choix et détaillant comment utiliser ces morceaux.

Voici un petit tour d'horizon de l'ouvrage. Pour sélectionner les albums j'ai simplement écouté ceux dont je pensais avoir une utilité en tant que meneur.

I – Inade /Aldebaran. Excellent ! Une vraie ambiance Dark pour vos parties dans l’espace, quel que soit le jeu.

57- Monastère de Guyto. tout à fait dans le ton ! Des moines tibétains qui chantent, on a vraiment l’impression de vivre un rituel étrange avec des prêtres hallucinés invoquant des dieux étranges.

72- Electric Wizards / We live. Du bon sludgecore pas du tout inspirant. Ce n'est pas mauvais, bien au contraire même si je n'aime pas ce style de musique mais je n'y retrouve pas les images que l'auteur y voit.

98 – Hammerheart / Bathory. Déjà convaincu (l’album faisait partie album récupéré lors de mon exploration du forum), du bon métal viking avec de superbes mélodies. Pour des parties velues genre Yggdrasil, Bloodlust ou Conan. Dommage que la qualité du son ne soit pas top.

12- Henryk Goreki / Symphony for sorrowful souls. Sublime et effectivement déprimant. La découverte de cet album vaut le temps que j’ai pu passer sur le livre. A utiliser dans vos parties victoriennes pour Château Falkenstein, Maléfices et tant d’autres !

16 – Dalek / Gutter Tactics. Quoi? Du rap pour sonoriser une partie ?! Eh bien oui ! Je connais Dalëk depuis un moment car j’aime utiliser le hip-hop pour donner une ambiance. Ici on a un Dark hip-hop bien poisseux pour donner à vos parties urbaines contemporaines une ambiance glauque.

40 – Merzbow / Merzbeat. C'est du bruit professionnel. Crispant à mort mais à choisir je choisirai de la vraie électro japonaise bien barrée. C’est censé foutre les jetons aux joueurs mais, à mon avis, cela ne réussira qu’à les énerver.

44- Brame - Tenaille. Post-americana bien apocalyptique. Imaginez une partie de Z-corps, semaine 5 mais qui se déroulerait en Moselle. Une ambiance sombre avec par moment des cris de victimes qui se sont fait attrapés. Gratos en plus!

15- Bohren und der Club of Gore / Sunset Mission. De l'excellent jazz allemand bien sinistre. Pour vos scénario Cthulhu/Hellywood.

18- Harvey Milk / Courtesy and good will toward men. Non. Que l'on aime ou l'on n’aime pas j'ai vraiment du mal à voir comment l'inclure dans une partie. Thomas confond propos de l'artiste (ici le désespoir de l’être humain) dans l'album et mis en scène dans la partie. Et l'album n'est pas homogène!

34 -Tori Amos /Strange Little girls. Gros fan de Tori Amos j'aurais du mal à ne pas apprécier sa présence. C'est intéressant car, effectivement, derrière la voix sucrée il y a bien une mélancolie prégnante. "I'm not in love", chanson sirupeuse au possible devient ici un chant déprimant au goût doux-amer.

50- mlada fronta / Dioxydes. Electro minimaliste très inspirante. Parfait pour une ambiance de fin du monde après l’apocalypse.

21- Pierre Henry / Dracula. La sonorisation du Dracula de Bram Stocker. Assez proche de la BO du film de Coppola en moins pénible. Un must !

Au final

  • Belle plume quand même. Les textes sont très inspirants, décrivent bien ce qu’illustrent les artistes et comment s’en servir en jeu. On notera tout de même que les articles du forum n’ont pas/peu été réécris ce qui donne parfois l’impression de lire un forum plutôt qu’un vrai livre. C’est un choix délibéré de l’auteur pour conserver une certaine fraicheur.
  • Mea Culpa il n'y a pas que du métal dans le bouquin. Et je n'en ai pas beaucoup écouté au final. Bravo pour l’éclectisme même si on reste dans le sombre, ce qui est normal.
  • Par moment Thomas confond ambiance que génère l'écoute de l'album et propos de l'artiste. Parfois cela tient de la méthode "Coué", l’album lui parle et il y voit des choses que je n’ai pas ressenties. Cela tient des inclinaisons personnelles, à vous de voir.
  • Il y a de vraies pépites dans ce bouquin. Un vrai travail de musicologie mais parfois c'est juste introuvable! La bonne musique, cela se mérite !
  • Certains morceaux puissants et dérangeants qualifier d'angoissants sont juste inaudibles et serait plutôt du genre à énerver qu'autre chose. Attention à utiliser ces morceaux avec parcimonie et en connaissance de cause.

En conclusion je dirais que c’est quand même un sacré boulot. Un outil intéressant avec une bonne durée de vie car on peut picorer régulièrement dedans sans problème à condition de faire le tri.

Finalement c’est pour qui ?

Tous les meneurs qui, comme Thomas et moi, apprécient l’usage de la musique durant les parties de jeux de rôles et qui mènent des jeux sombres mais par forcément d’horreur. En vrac : Kult, Cthulhu, Warsaw, Esteren, Chroniques des Feals, Hellywood, Warhammer 40K, etc.


ENJOY!

Commenter cet article