Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lesbonsremedes.overblog.com

Les bons remèdes du Docteur Dandy.

Monostatos

Publié le 14 Mars 2013 par Dr Dandy in jeux de roles, critique

Monostatos

Monostatos est un jeu de rôle indépendant de Fabien Hildwein.

Ce jeu « mystique et héroïque » propose d’interpréter des personnages glorieux et magnifiques en lutte contre le pouvoir mis en place par le Dieu Monostatos.

Dans un monde désertique et très ancien, le dieu Monostatos a éliminé les anciens dieux cruels pour offrir le bonheur aux humains. La seule contrainte est l’obéissance aveugle au culte et la négation de l’individualité. Tous unis dans un même bonheur universel.

Face au culte, se dressent des personnages aux pouvoirs merveilleux dont l’individualité leur permettra de libérer l’humanité.

Issu du courant forgien, ce jeu est à tendance narrativiste car il propose aux joueurs de participer pleinement au développement de l’histoire et de faire de leur personnage les nouveaux héros du monde. Contrairement à un jeu de rôle classique les différents participants ne décrivent pas la scène en même temps mais chacun à leur tour. A chaque scène le joueur (meneur inclus) doit raconter des aspects spécifiques du jeu afin de gagner des points de puissance. Ainsi le joueur devra mettre en avant sa vertu (ce qui fait de lui quelqu’un de particulier) ou sa souffrance (son point faible ou la blessure issue de son passé) et le meneur mettre en avant l’omniprésence du culte de Monostatos et démontrer en quoi sa présence induit une perte inexorable du libre arbitre des individus.

Les points de puissance serviront lors des affrontements qui opposeront les personnages au culte ou aux dangers du désert. Victorieux les personnages gagneront alors des points de destin, indispensables à la bonne réalisation de leur objectif ; vaincu ils accumuleront des faiblesses jusqu’à la défaite finale qui s’achèvera sur leur mort ou, pire, leur déchéance.

En 100 pages "l'auteur" donne toutes les clés de son univers, un système simple mais optimisé pour structurer les récits, ajoute des tableaux récapitulatif pour que ce soit plus clair et ajoute même des conseils pour mettre en évidence les éventuelles difficultés qui pourraient être rencontrés en jouant.

L'univers est simple mais évocateur. Un désert hostile et omniprésent, des mers pas beaucoup plus accueillantes et peuplés d'êtres magiques (sphinx, "Ogres", "Noyés", "Chimères", fantômes, etc.) qui laissent peu de place aux humains. Face à cela Monostatos fait presque figure de gentil. Néanmoins le Dieu lumineux a imposé ses dogmes d'obéissance, paix et conformisme. Le culte (les vrais méchants du jeu) se décline selon différentes sectes qui permettent de jouer différents aspects d'opposition (lutte armée, propagande, désinformation, course au pouvoir ou espionnage).

D’un point de vue joueur : Les personnages joueurs sont des héros, des vrais avec des capacités surhumaines mais aussi des "souffrances" qui les rendent plus humains. 5 phrases définissent les perso, chaque fois qu'un jet permet d'utiliser la description d'un aspect du pj, le joueur va lancer un dé supplémentaire. Très free-form finalement mais pas si flou que çà au niveau mécanique.

Critique :

Monostatos est un jeu évocateur tant sur le plan épique que poétique ou philosophique soutenu par une vrai mécanique narrative et un discours clair et concis de l'auteur.

Ce qu’apprécie dans ce jeu c’est la mécanique simple mais très forte qui force les joueurs (tous) à jouer dans le sens du jeu. On peut digresser et parler d’autre chose mais si on ne revient pas au cœur de la thématique du jeu on ne gagne pas de points de puissance. Cet aspect est assez difficile à intégrer au début et les premiers moments d’une partie sont toujours un peu laborieux. Gardez cela en tête et vous avancerez sans douleur dans votre partie.

Le gros point positif dans ce système c'est la préparation: le MJ ne prépare que le lieu qui servira de cadre à l'histoire, le joueur détermine un objectif pour expliquer qu'est ce qu'il fait là et c’est parti. Le problème c'est que les joueurs peuvent très bien jouer leur tableau sans interagir avec les autres pjs (même si le système incite les autres à venir s'inviter dans un tableau). La grande faille (dont l'auteur a parfaitement conscience) est l'équilibrage. Un ou des joueurs inspirés face à un MJ trop gentil peuvent abuser de la situation. A l'inverse un MJ retors peut très vite humilier les pjs qui vont "rentrer dans le rang". Tout repose sur la bonne intelligence des participants, ce qui n’est pas toujours le cas, avouons le.

La thématique n'est pas forcément intéressante à long terme. A force de tourner autour des même thèmes on s’ennuie assez vite à moins de se renouveler avec de nouveaux tableaux et personnages. Pourtant avant cela on vit des aventures intenses et mythiques dans un univers très riche et évocateur. C'est confirmé à l'usage.


Le dernier point: le jeu ne cache pas son propos. On est dans une métaphore du surhomme de Nietzsche qui brise les tabous des religions pour redonner aux humains leur libre-arbitre. La lecture m'a énormément fait penser à du cyberpunk et j'imaginais les prêtres de la secte du Verre en présentateurs télé et ceux de la secte du fer en policiers répressifs. C’est éminemment subversif.

En clair si vous n'avez pas peur de changer vos habitudes et qu'il vous prend l'envie de tester un jeu narrativiste de qualité, jetez vous sur ce jeu.

Il est disponible pour seulement 15€ sur la plateforme d'impression à la demande Lulu.

En prime vous trouverez ci-joint une aide de jeux contenant de nouveaux personnages, tableaux et des listes de noms pour vous aider dans vos parties.

ENJOY!

Aide de jeux pour Monostatos

Commenter cet article

carte du monde 15/03/2013 11:02

J'ai testé ce jeu et c'est une tuerie. Je le recommande. Cet article est vraiment top bravo et bonne continuation.
Lucile

Dr Dandy 15/03/2013 16:42

C'est pour çà que j'ai fait un article. Merci beaucoup!