Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lesbonsremedes.overblog.com

Les bons remèdes du Docteur Dandy.

Dandy D'or 2018

Publié le 18 Janvier 2019 par Dr Dandy in dandy d'or, Jeux de rôles, jeux de roles, jdr

Tout d'abord tous mes vœux pour 2019! L'année promet d'être riche en rebondissements et, j'espère, en parties de jeu sympa et enrichissantes.

Question bilan on peut dire que 2018 a été agitée! Surtout pour les éditeurs, malmenés par les shitstorm fatales pour certains! En effet la nouvelle équipe de White Wolf ayant fièrement sortie la V5 de Vampire s'est vu obligée de gérer du "damage control" après des accusations de sympathies pro-Alt right (la fachosphère américaine) et d'homophobies. Leur gestion catastrophique a engendré la fin de l'aventure WW et Vampire va continuer sa route via des prestataires comme pour la gamme nWoD*. On pense aussi en cette période de janvier à Sans Détour qui va avoir du mal à digérer ses fêtes de Noël. Perte de la licence de l'Appel de Cthulhu (c'est qui arrive quand on ne paie pas les ayants droits!), abandon surprise (même pour eux !) du projet Aventures et son bon lot de drama associé. Tout ceci peut prêter à rire sur le "professionnalisme" des éditeurs installés mais "l'affaire Sans Détour" risque de mettre à mal la confiance des rolistes dans les éditeurs et surtout ceux qui font appel au financement participatif.

D'autant plus que la scène indé, elle, prend du galon! On peut dire que l'ère des petits auteurs amateurs a changé avec de nouveaux acteurs dans le milieu qui n'ont rien à envier à leurs homologues sous contrat. Si on connait depuis un moment les activités de John Grumph, Kobayashi ou Yno dans leur gamme respective, on découvre aussi des petits nouveaux qui font le buzz comme James Tornade (Brigandyne, Sherwood, Faces), Konrad (Soleil Noir, Tiamat) et Khelren (The Sprawl). The Sprawl par exemple est la grosse réussite de 2018 tant sur le plan d’une com' impeccable que du contenu de qualité. Fini les petits pdf maquettés sous Word et non relu, maintenant l'objet livre est plus beau, mieux maquetté et bénéficie d'un suivi régulier. Aujourd'hui la frontière entre jeu créé par "un éditeur installé" et jeu créé par un "auteur indépendant" n'a jamais été aussi mince.

Mieux encore! Avec l'existence de concours comme le Game chef ou le 3 fois forgé, de plateforme d'échange et d'entraide pour créateurs de jeu de rôle (les courants alternatifs, le groupe "auteurs de jeux de rôle" sur Facebook et l'inévitable section "création" de Casus No) favorise la sortie de petits jeux expérimentaux, différents et de qualité croissante. Bref une corne d'abondance qui ne nous donne plus d'excuse de ne pas jouer (oui même si on n'a pas de joueurs on peut jouer en solo).

Un bilan très Noir: 2018 c'est l'année du Noir pour moi. Quand je relis l'article de l'an dernier je rigole car je voyais le projet comme "un petit délire" perso vite écrit, vite fini. De fait l'engouement rapide sur Café Noir et son potentiel m'ont donné de nombreuses idées pour aller plus loin qu'un simple petit hack Noir Contemporain de Macchiato Monsters. Une course contre la montre s'est alors engagée puisque je me suis lancé dans l'objectif de sortir un bouquin révisé et propre pour la convention Octogônes en octobre! La version Ristretto est désormais prête mais le programme reste chargé. Objectif cette fois-ci: sortir pour Octogones 2019 la version étendue du jeu. Remaquettée, mieux expliquée, enrichie de settings différents (Rome 1er siècle, Paris 1900, Los Angeles 1947), de règles optionnelles et un mode solo (actuellement en playtest)! Bref du volume! En prime je compte proposer du matériel disponible gratuitement comme les formats "expressos" sorte de kits tous prêts avec scénario et prétirés.  Au boulot !
 

A l'époque on disait pas Me Too!

Mais 2019 ce sera aussi l'année où je compte avancer sur un projet en friche depuis trop longtemps: Crimson Hope, le crépuscule de l'Humanité. Ce projet motorisé Cortex, entre The Expanse, Evangelion et Gundam, était à l'origine un hack de Firefly RPG (Meilleur jeu du monde TM) mais a depuis évolué pour prendre une tournure plus "ludonarrative". Motivations des personnages et rôles au sein du groupe seront au cœur des mécaniques tout en conservant un côté tactique avec figurines et brouettes de dés!

Les Agents d'ARES protègent Mars!

Je mets de côté tout le reste car ce serait vraiment trop ambitieux de vendre un autre projet que je n'arriverais pas à mener à terme. Même si certains nouveaux jeux m'intriguent au plus haut point!

 

Bref passons à ce que vous attendez tous: la cérémonie officielle des DANDY D'OR 2018!!!
 

Dandy d'or de l'éditeur qui n'a même pas droit à son petit Shitstorm et dont tous les clients sont contents: Studio Deadcrows!!! Les corbeaux morts sont avant tout un petit studio qui avait sorti Venzia en 2016 chez les 12 singes avant de voler de leurs propres ailes. Depuis les sorties s’enchaînent avec régularité et toujours le même leitmotiv: des beaux bouquins, bien conçus, une communication claire et des prix justifiés (à défaut d'être idéaux). Alors bien sûr on pourra leur reprocher de ne pas faire un gros travail sur le Game design des produits sortis, en somme ils sont plus faiseurs de livres que concepteurs. Mais le résultat est là. En bonus, leur développement se fait en association avec RaiseDead et Batro’Games. Ensemble ils partagent leurs compétences pour aider à l'amélioration de leurs productions respectives. Excellent choix!

l'alléchant projet Nautilus!!!

Dandy d'or de l'auteur qui est sorti de son hibernation: Kobayashi! C'est un auteur que je suis depuis Tranchons et Traquons et dont j'attends chaque production avec intérêt. Mais il est resté assez longtemps sans produire grand-chose, la faute au manque d'inspiration, de temps ou de ressources disponibles pour enfin sortir tout ce qu'il avait en tête. Ne restait que quelques productions gratuites disponibles sur son site mais guère plus que des pdf d'une dizaine de page. Et puis, et puis... Vint la motivation et les idées. Très vite il nous gratifia de Stricia (aventures picaresques dans un 16e siècle fantasmé), Rats in the Wall (du Cthulhu qui fonctionne) ou Into The Dark (mix OSR+transhumanisme). Le style de Kobayashi a quelque peu évolué pour notre plus grand plaisir. Il cherche des jeux simples, faciles à prendre en main, pratiques et contenants le strict nécessaire pour jouer. La lecture de Stricia et de son supplément (A la conquête d'Hexenberg) m'a fait un effet de radicalité, pas de fioriture même dans la mise en page, pas de règles superflues et complexes. Une bande de potes, 2d6, un crayon et hop! On joue! Certes on pourra lui reprocher une sécheresse dans ses propositions mais, aussi courts soit ses textes, ils sont très fertiles. C'est bien simple les 2 pages A5 de Vicerezzo, la ville décrite dans le livre de base, apportent bien plus d'idées que certains suppléments de jeu autrement plus bavards. Bref que du bon!

 

Dandy d'or de la révélation de l'année, AngelDust avec Damnés! Angeldust c'est en fait un duo d'auteurs qui ont la chance de vivre en couple, Manon et Simon. Issu de la frange indé via les Courants Alternatifs, ayant mangé de la théorie roliste, des podcasts de la cellule et autres jeux narrativo-vegans, ils ont commencé à produire leurs propres jeux. Après un premier essai concluant (Terres de Sang) mais peu suivi, voici venir Damnés. Ce jeu c'est un peu la réponse à une problématique qui me taraude depuis de nombreuses années à savoir: comment pourrait-on réaliser la promesse non tenue de Vampire la Mascarade? Je vois déjà les aficionados de White Wolf pousser des cris outrés. Et pourtant même si Vampire propose plein de bonnes choses, il en propose beaucoup trop et peine à créer des parties où les personnages sont torturés, pris entre leurs besoins de prédateur et leur reste d'humanité. Non Vampire ça se joue en mode super héros habillé en noir, intrigues tordues avec des grands anciens et secrets millénaires. Le postulat d'entretien avec un vampire n'y est pas vraiment. Alors que bon, c'est quand même ce qui est vendu. Damnés se propose de réparer cela en s’appuyant sur les dernières avancées niveau jeu de rôle**. On a donc un jeu orienté drama où les personnages ne sont décrits qu'au travers de leurs désirs et leur bête intérieure. Dilemmes moraux, drames personnels et scènes fortes sont au programme. Le jeu fait exactement l'inverse de Vampire, proposer un axe de la thématique très précis et se concentrer dessus. Et c'est une belle réussite!

 

Dandy d'or de la dream team d'illustrateurs: toute l'équipe de Coriolis RPG. Si le jeu est aussi inspirant c'est grâce aux illustrations superbes de la gamme. Et on peut remercier notamment  Christian Granath, (Mutant Year Zero) ou  Martin Bergström (Symbaroum) pour leur travail! Cherchez pas, c'est beau de bout en bout!

Je sais pas vous mais je kiffe

Le Dandy d'or du roliste 2.0 qui explore d’autres horizons: contrairement à l'année dernière où j'avais beaucoup de candidats, cette année je me contenterais de saluer le travail de Matthieu B. avec son site cestpasdujdr. Comme son nom l'indique le site répertorie tous les jeux de rôle qui ne sont pas considérés comme tel parce que... Ils se jouent sans MJ! Des jeux courts, des jeux longs, bref plein de matos avec lien, accès à des jeux gratuits, narratifs, différents et sympa! Bref un site d'utilité publique!

 

Dandy d'or du jeu qui renouvelle bien un système qui commençait à tourner en rond: Ironsworn! Les jeux propulsés par l'apocalypse, certains n'en peuvent plus. Et c'est bien normal, après Apocalypse World qui a permis à beaucoup de revoir leur façon de jouer au jdr, les jeux dits "propulsés par l'apocalypse" sont sortis en quantité. Soyons clair, il y a beaucoup de jeux de la famille PBTA qui sont excellents (Monsterheart, Urban Shadows, Masques, World Wide Wrestling, etc.) et méritent qu'on s'y intéresse mais, même pour moi, une certaine lassitude commençait à s'installer. Et là, paf! Ironsworn, un jeu gratuit en pdf, un pitch qui envoie (du Low Fantaisy dans un monde désert teinté de mythes celtes et vikings), des mécaniques profondément revues (2d10 et un système de momentum qui permet d'altérer le résultat du dé), un système de combat original et tendu et surtout des aides à la maitrise qui permettent même de jouer en mode solo (pas de MJ, des tables répondent à sa place) et coopératif (que des joueurs, pas de meneur). Vous avez déjà pu voir mes premiers pas en solo et le résultat est là! Une campagne qui dépote et qui donne envie d'explorer encore plus cet univers à la fois sombre et épique.

Juste une balade ils avaient dit!

 

Des nominés des pronostics pour 2019? J’aimerais bien qu'on voit enfin le jeu de Gabriel Thomas, Aegyptus, sortir pour qu’on sache ce qu’il a dans le ventre. Peut-être que James Tornade deviendra l’auteur incontournable de 2019 ? Et Shadowrun Anarchy traduit par BBE, est-ce enfin le Graal pour jouer dans un des meilleurs univers de jdr ? L’avenir nous le dira.

 

*New World of Darkness : la gamme initiée par Orpheus avec Vampire The Requiem, Changelin The lost, Werewolf the Forsaken, etc. Le tout chapeauté par Onyx Path sous licence White Wolf. Pour info Onyx Path fut crée par des anciens des équipes WW.

** Narration partagée, résistance asymétrique, gestes issus de l’improvisation théatrale…

ENJOY!!!

Commenter cet article

Berzerk 01/03/2019 23:13

Superbe sélection pour les Dandy D'or, très bon choix, j'approuve ! :)

Quand à Café Noir, si je suis content par avance de tout ce qu'il va offrir (Café solo, miam ! :P), je vais tranquillement patienter en espérant que tu ne te met pas trop la pression à réaliser tout cela. ;)