Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lesbonsremedes.overblog.com

Les bons remèdes du Docteur Dandy.

Au Delà du Dragon, The place to be dans le Sud.

Publié le 28 Mars 2018 par Dr Dandy in convention, deadlands, jeux de rôles, fantastique

Alors ce week end j’étais à Montpellier pour le festival 100% roliste « Au-delà du Dragon » à Montpellier organisé par les copains du Manoir du Crime. L’année dernière, ayant vécu un chouette week end entre Dungeon World, Knight et les rencontres avec les copains du milieu, je n’ai pas hésité à revenir.

 

Situé en plein cœur de la ville, la salle Pagezy est discrète mais très bien positionnée à deux pas de la place de la Comédie (coïncidence ? Je ne crois pas) et permet d’accueillir beaucoup de monde en plus d’offrir un espace pour les éditeurs et auteurs présentant leurs ouvrages. Petit spoiler : les gens du Manoir sont aussi derrière le studio Deadcrows et on fêtait dignement les sorties de la nouvelle version de Capharnaüm et de la VF de Mindjammer avec en invité de marque Sarah Newton (autrice de Mindjammer et en charge d’une version anglophone de Capharnaüm). Aussi, faute moyen pour nous immerger dans un futur transhumaniste, les organisateurs ont opté pour une ambiance orientale. Tente façon Lawrence d’Arabie, danseuses orientales et thé à la menthe sont au rendez-vous. Il ne manquait guère que le chameau mais on appréciera le fait qu’ils ne soient pas allés au bout du concept. Classe.

Ah ouais quand même!
la classe

 

Un rapide mot sur l’infrastructure et l’accueil. Même si c’est un peu long, on est bien pris en charge avec de nombreux bénévoles qui vous guident et vous conseillent (parfois un peu en mode automatique, pas la peine de me proposer des inscriptions, j’avais tout prévu à l’avance). Une buvette de qualité vous attends au fond de la salle avec toujours des bénévoles engagés dans leur mission. Petit bonus c’était la brasserie la Barbote, une institution locale, qui fournissait la bière ! Léger bémol sur les toilettes qui, une fois n’est pas coutume, ont connu des problèmes techniques bien gênants. Mais qu’on a vécu l’enfer d’Octogônes on est rodé. Bref…

A peine arrivé il faut déjà se lancer dans ma première partie avec un inédit : mon jeu Café Noir. J’en reparle très très bientôt mais on va résumer mon projet en un jeu contemporain Noir, fort, serré et plein d’amertume. Les personnages sont des dur·es à cuire plongé dans le maelstrom de la cité. Le jeu se créant ex-nihilo j’ai eu pas mal de matière avec un avocat véreux, un flic au bord du gouffre, un mafieux sortant de prison et une chanteuse de jazz débrouillarde. S’en ai suivi une chasse à l’homme à deux fois 4 mains et un final aussi explosif qu’inattendu.

une fiche bien prometteuse!

Comme on avait fini tôt j’ai pu enchainer avec un bonjour aux copains et faire une découverte bien singulière. Les Hommes (et femmes)  en noirs étaient là pour présenter leurs sorties récentes. Et là j’ai eu une apparition, les ouvrages de Pavillon Noir V2 en encre et en papier !?! J’ai pris des photos devant un tel mirage histoire d’être sûr. Bref les souscripteurs vont recevoir bientôt de très gros colis avec beaucoup de lecture à la clé !

En bonus un énorme PLV annonçant la sortie d’Equestria Tales, la version officielle du jdr My Little Pony. Ma fille trépigne déjà d’impatience.

je veux jouer Pinky Pie !

Je croise aussi Asenath et Tabib qui me parlent de leur podcast Ind100. Le truc était passé complètement en dessous de mon radar et entretemps j’ai pu rattraper mon retard et je peux dire avec bonheur que le nom choisi ne l’est pas pour rien ! Notamment Tabib sur les brèves d’actus mensuelles ne mâchent pas ses mots et balance clairement son avis parfois bien tranché. Alors c’est vrai que c’est parfois un peu hâtif mais je préfère un franc parlé un peu brutal à un ton trop condescendant (au passage aux copains de Roliste TV qu’on aime bien malgré leur vidéos bisounours). Bonus du podcast, c’est court donc pas besoin d’avoir un après-midi bricolage pour pouvoir écouté l’épisode en entier (oui Romaric, c’est à toi que je pense).

Entre deux cafés, je croise l’ami Volsung dont vous connaissez certainement les actual play. Si ce n’est pas le cas foncez écouter les aventures de la Spada Rossa ou les épisodes de Monster of the week ! Avec Volsung on admirait Emmanuel Roudier en pleine dédicace sur Barbarians of Lemuria. Mazette que c’est beau ! En plus le nouveau supplément est sorti et la gamme continue sur sa lancée d’un rapport qualité/prix imbattable à ce jour (avis perso mais partagé !).

Mais vite, il est temps de rejoindre ma table car j’enchaine avec ma partie d’Urban Shadows ! Pour ceux qui ne connaissent pas, US est un jeu propulsé par l’Apocalypse d’Urban Fantaisy et surnommé « Monde des Ténèbres version PBTA ». On est clairement dans les représentations des jeux White Wolf mais sans les 15000 bouquins de Lore + ajouts de règles indigestes. Chaque joueur y joue un archétype du genre et va gérer ses petites affaires dans le maelstrom urbain. Sauf que les personnages ont des liens entre eux, chacun devant des faveurs aux autres et inversement. Pas de « groupe de pjs » mais des personnes travaillant ensemble par obligation. Nous avons donc exploré les ruelles de la Nouvelle Orléans avec un alligator-garou, un vieux chasseur de démons qui a raccroché, un vampire envoutant, une sorcière Mambo jouant avec les esprits et un jeune architecte japonais ayant pactisé avec une Loa. Ensemble ils ont empêché une guerre garou/Fae et éliminé un dangereux culte qui cherchait à libérer un démon prisonnier dans le bayou Saint John. Et découvert le secret des origines du Jazz ! Un bon moment même si le jeu est clairement calibré pour de la mini-campagne au vu des interactions complexes entre personnages.

Bonsoir, je serais votre Maître de Cérémonie

Et c’est déjà le soir, tout le monde est parti et la nocturne étant en place limitée, je rentre avec des potes pour finir dignement la soirée.

Le lendemain je me lève tôt pour ne pas rater ma partie de Deadlands, cette fois-ci comme joueur ! Arrivé tôt je croise l’ami Gabriel Thomas, venu spécialement de Lyon juste pour le dimanche. Je le cuisine sur l’avenir de son jeu, Aegyptus, abandonné en plein financement car l’éditeur lâchait le métier. Ce saligaud reste muet mais le secret est vite éventé par une présentation du jeu au stand… Des XII singes ! Une excellente nouvelle car l’équipe est plus que fiable dans cette maison.

Le MJ n’est pas encore là ! J’en profite pour saluer le très prolifique Thomas Munier exposant entre les Courants Alternatifs et Batro’Games. Thomas me donne une excellente nouvelle : la version définitive d’Arbre, nouvelle opus dans l’univers de Millevaux. Ce jeu promet de jouer des « clochards magnifiques dans un contexte de survie forestière ». On y joue des gueules cassées qui vont devoir faire des choix pour survivre, seuls ou en groupe. Très clairement la version « en immersion » que j’attendais pour explorer l’univers de Millevaux comme il se doit.

Enfin le MJ est là ! Et pas n’importe lequel, l’inimitable ZeDiac ! Pour ceux qui côtoient les conventions du sud de la France, l’homme est inratable, proposant des parties de Torg Eternity (la nouvelle version à venir chez BBE) à tous. Il mérite clairement l’Awards du MJ le plus sympa des conventions rolistes.

regardez cet oeil brillant, ce crâne luisant!

Je prends donc possession de mon personnage, un journaliste malin et séducteur, tout moi ! Avec notre gang nous avons sauvé des tribus sioux de l’extermination face à une menace qui a demandé bien plus que des colts bien chargés. Beaucoup de plaisir et de fun même si clairement mon personnage était le mieux adapté à la situation (mais a manqué de crever quand même !).

Un perso qui a la classe!

Je quitte la table fatigué mais heureux.

Bref c’était vraiment bien et j’espère revenir l’an prochain ! Peut-être que vous y serez aussi ?

ENJOY !

Commenter cet article