Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lesbonsremedes.overblog.com

Les bons remèdes du Docteur Dandy.

LES BONS CLIENTS

Publié le 2 Novembre 2015 par Dr Dandy in jeux de roles, théorie, joueurs, conseils

Quel mauvais ce MJ!
Quel mauvais ce MJ!

Hommage à Pandy Pralinée qui a inspiré cet article.

Dans les sempiternelles discussions sur le bon MJ on m'a souvent servi la question du mauvais MJ avec, exemple à l'appui, des arguments sur des parties vraiment pourries. Sans remettre en cause la véracité de ses moments pénibles je me pose toujours la même question: qu'a fait le joueur qui témoigne pour y pallier ? Oui car on aura beau être le superman de la maîtrise, cela ne sert pas à grand-chose sans des joueurs de qualité. Oui, finalement ce qu'il faut pour avoir de bonnes parties, ce sont des bons clients.

Définition.

Déjà le bon client se reconnaît vite car il apporte spontanément quelque chose à la table avant même de jouer. Cela peut être quelque chose de matériel comme un pack de bières (ou de coca), une boîte de gâteau, de quoi prendre des notes, etc. Mais aussi (et surtout) un élément immatériel comme sa bonne humeur ou simplement l'envie de jouer. Cela peut paraître simplet mais cette dynamique de la générosité met tout de suite l'ensemble de la table dans de bonnes dispositions. D'autant qu'un meneur un peu stressé, mal à l'aise dans ce qu'il va proposer, se sentira beaucoup mieux grâce à vous.

Une fois installé à table, le bon client écoute attentivement le meneur dans ses explications. Le but est de bien comprendre et d'accepter les intentions du meneur permet de mieux passer du bon temps. Oui car si on vient pour jouer Épique et que le MJ a prévu de vous faire souffrir cela risque de coincer. A l'inverse on peut aussi se retrouver dans un moment gênant où tout le monde joue sérieux alors que vous ne demandiez qu'à vous marrer un bon coup. Et le risque c'est de passer pour le lourd de service. Alors je vous l'accorde il arrive que ce soit un peu comme une pochette surprise, c'est le flou total jusqu'à la sortie de route. Dans ce cas il ne faut pas hésiter à interrompre le meneur pour lui poser des questions. Il est comment ton scénario ? On joue quand ? Quoi ? Peut-on jouer des personnes amorales ? Essayez de savoir comment cela va se passer et surtout accepter ce qui est proposé. Si vous n'y arrivez pas, c'est le bon moment pour quitter la table. Il vaut mieux ne pas jouer que passer une mauvaise soirée. La vie est trop courte.

Mais le bon client ne se contente pas de suivre bêtement les envies du meneur, il exprime aussi les siennes et de manière claire. Généralement c'est assez simple: vous défoncez la porte et sortez vos armes. Le meneur qui n'a pas compris que vous voulez en découdre doit être un peu lent d'esprit. Mais parfois c'est plus subtil ou totalement inattendu pour le meneur. Il a prévu un bon gros combat face aux sectateurs et tout d'un coup votre détective décide d'infiltrer le culte ! Si vous n'avez pas préparé votre truc en amont il risque au choix de voir le meneur paniqué tenter d'improviser une façon crédible de répondre à la demande ou, pire, de refuser cette bonne idée pour avoir la bonne baston qu'il avait prévu. Mouais...

Un bon client, on l'a vu, est sympa et entre autre fait l'effort de s'impliquer dans le jeu, notamment en prenant des notes. Attention! Pas trop non plus, histoire de ne pas se transformer en greffier de la partie mais suffisamment pour qu'on n'est pas à rappeler que, non, Galadriel n'est pas la méchante à buter mais la Reine des Elfes et que si tu continues à l'insulter ça va mal se passer. Vous êtes là pour rappeler les fondamentaux.

Une des caractéristiques principales du bon client c'est qu'il joue avec les autres. Il écoute les autres joueurs, leur répond et fait en sorte que ça soit cool. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y pas de conflit, au contraire, mais toujours avec une idée de jeu. Dernièrement j'avais joué une partie où nous avons passé pas mal de temps à nous insulter avec une joueuse... mais en mode roleplay. Quand tu joues en confiance avec les autres, alors qu'on ne se connaissait pas, on peut se permettre des moments de tensions, des coups de poignards dans le dos mais avec un bon esprit. On se regarde, on se fait des clins d'œil tout en se prenant la tête. Bref vous jouez collectif.

Toujours dans cette idée les bons clients sont aussi ceux qui, spontanément, participent à l'ambiance générale. Vous n'avez pas amené de bières? Oui mais vous allez les chercher au frigo pour ceux qui veulent. D'ailleurs puisque vous ne jouez pas dans cette scène, vous en profitez pour faire couler un café afin d’aider à tenir toute la nuit.

Un signe qui ne trompe pas: le bon client donnera son avis sur la partie à la fin. Généralement c'est juste un mot d'encouragement du genre "c'était génial" qui fait toujours plaisir mais cela peut aussi bien être de vrais critiques constructives comme "on a passé trop de temps sur l'enquête dans le manoir; du coup la fin a été trop rapide". Le chieur va pinailler, le touriste va rentrer chez lui sans même dire merci, pas vous.

Ouais donc le bon client c'est un bon joueur qui suit le scénario?

Pas nécessairement, le bon client n'est pas forcément un suiveur mais il ne sortira pas de la route pour de mauvaises raisons et il fera des propositions intéressantes (en tout cas pour lui). Et vous n'insistez pas si ça ne suis pas dans votre sens. De même vous ne vous la jouez pas à la GTA en explorant l’univers fictionnel sans but précis.

Ouais le bon client c'est un bon joueur!

Oui, non, ça dépend. Cette question du "bon joueur" dépend surtout du curseur qualitatif que l'on attribue derrière ce terme. Par exemple on peut y mettre des notions d'interprétations ou d'intégration des règles. Le bon client n'est pas forcément un bon comédien. De toutes façons la grande majorité des rolistes sont mauvais dans l'interprétation et surtout qui ceux qui font déjà du théâtre car ils ont tendance à se lâcher. Ca cabotine à mort. Si, si.

Sur les règles le bon client fera l'effort mais ne va se transformer du jour au lendemain en technicien accompli. Au moins vous vous souviendrez de quel dé on lance! C'est déjà ça!

On pourra aussi discuter de la question de l'assiduité, le bon client peut aussi bien être un joueur occasionnel mais bien présent lorsqu'il vient jouer.

En bref chers meneurs apprenez à reconnaitre les bons clients car ils sont précieux. Certains le sont spontanément dès la première partie, d'autres apprennent à le devenir. Et vous chers joueurs, retenez bien ces comportements et faites l'effort d'agir ainsi. Non seulement les autres apprécieront mais vous même vous découvrirez qu'une bonne mentalité participe énormément à l'ambiance. Et ça, ça peut sauver une partie.

ENJOY!

Commenter cet article

Black Pharaoh 03/11/2015 13:46

Oh 'tin... et toi Doc... t'en fais pas de la propagande là? Attends je m'en vais te voler dans les plumes copain... Spèce de sale Hippie Bisounours!^^

Toujours la même rengaine... alors oui je suis d'accord sur le fait que parler de "bon MJ" c'est rejouer le sketch des inconnus sur les chasseurs, c'est maladroit, ça crispe, ça crée du manque de confiance chez le débutant... patati patata... c'est tout ce que tu veux...

J'applaudis quand "Master Sintes" nous explique les fondamentaux du rôle du MJ et qu'il vaut mieux rester humble avant de le juger/condamner... c'est pédagogique et nous ramène à la triste réalité/difficulté du job...

Je m’extasie (et sali mon pantalon) devant "Master Pogo" quand il nous dit que c'est une illusion le terme de "bon MJ", et qu'il est plus juste (pertinent) de parler de personne "capable de s'adapter" à tel ou tel jeu ...et telle ou telle façon de jouer. Et de manière plus large... qu'un mec doué pour faire du "tartampion RPG" peut parfaitement merder en maitrisant une partie de "chapi chapo RPG" le lendemain...

J'exulte & approuve lorsque "Master Larré" nous compile dans un PDF toutes les "routines" (astuces de Meujeu) de toutes les grandes gueules du net d'un site hype bien connu. Parce que c'est toujours très instructif de voir comment les autres font. La pratique nous rend irrémédiablement meilleur... en tout cas "moins médiocre"...

Mais bien que je leur donne raison à tous 3, je persiste et signe en affirmant que les mauvais MJs existent. Pas parce que je serai un excellent MJ venant donner des mauvaise notes comme au patinage artistique, mais parce que moi-même j'assure pas des masses comme Meujeu. Alors pour toi c'est facile Doc, j'ai eu l'occasion de jouer à ta table, t'es un bon MJ, c'est facile de te la jouer modeste... ("c'est pas moi, c'est grace à vous.. vous êtes de bons clients" tout ça)...

Mais arrête 30 sec la demago et regarde la réalité en face, tout le monde n'a pas ton assurance, ton aisance verbale, ta maitrise de la technique et j'en passe...

Et au lieu de citer "les mauvais" que j'ai croisé (j'ai assez d'ennemis comme ça merci^^) je vais simplement parler de moi et d'une de mes premières parties de l'Oeil Noir... juste pour te démontrer que ça existe les "mauvais"...

Il fut un temps reculé... entre l'avènement de Vanilla Ice et la chute de Bernard Tapis (comprenez les eighties) j'étais un jeune cuistre ado et je lisais péniblement le script de mon module. Et va savoir comment je m'étais démerdé, tout crispé que j'étais, voilà, par un formidable imbroglio, que je m'amuse à décrire la pièce où les PJs se trouvent, ainsi que le monstre qu'ils sont sur le point d'affronter...

Et je vois soudain un de mes Joueurs qui simule une sorte de torticolis (il penche la tête de travers, comme si on venait de lui briser le coup, en me regardant et souriant, devant l'hilarité générale de mes petits camarades). Moi je m'interromps et lui demande: "t'as un soucis?"

Et là il me répond calmement: "Je ne sais pas mais ton gorille gigantesque, là, il se sent pas un peu à l'étroit du haut de ses 2m50, alors que tu viens de nous dire que le plafond de la pièce était de 2m20?"

Bref... dispute... jet de fraise tagada.. figurine... et partie qui a dégénéré...

Tu peux te voiler la face en disant que le Joueur est LE SEUL responsable (genre il aurait du s'abstenir, attendre, te le dire en privé, etc) dans cette histoire, mais ce serait te mettre des œillères garçon...

La vérité c'est que c'est moi qui avait merdé... j'étais jeune... tout crispé... je me contentais de lire bêtement les textes sans chercher à m'adapter. J'accumulais bêtement des descriptions techniques au lieu de chercher à créer des ambiances/émotions. J'aurai du prendre la chose avec humeur, rire de bon cœur et "faire du rétropédalage" comme dit Tonton Pogo... mais à l'époque j'étais loin de savoir faire tout ça...

Tout ceci, pour te démontrer... Monsieur "les bons sentiments"... que certes, je suis d'accord pour dire que le JdR est une activité sociale et qu'elle engage donc la participation et bonne volonté de tous... mais dans... "de TOUS"... ça inclue aussi ce chenapan de MJ...

Et dire qu'il n'y a pas de "mauvais MJ" c'est vraiment se foutre de la gueule du monde. Car, ne t'en déplaise, on n'est pas tous égaux devant la maitrise d'une partie de JdR :P

Sale Hippie^^

Bisoux Doc

Dr Dandy 03/11/2015 14:46

D'ordinaire je ne réponds pas aux fascistes mais pour toi je veux bien faire une exception. :D
Alors en fait on ne va se cacher: il y a des mauvaises parties. On en a tous eu et des sacrément merdiques dans mon cas. Cependant l'argument qualitatif sur la personne, qui en plus a tendance à devenir une étiquette à vie, n'est pas la solution.
Prenons le cas de ton gorille de 2m50. Moi en tant que joueur je réagis tout de suite et je lui propose que soit la pièce est plus grande soit que le gorille a l'air très grand mais ne fait que 2m10. Et c'est réglé. Des erreurs ont en fait tous. Etre un bon client c'est être indulgent tout autant que le meneur averti saura reprendre gentiment le joueur qui fait un peu n'importe quoi ou qui pinaille pour un rien.

C'est marrant cette façon de me voir comme "un bon MJ", j'ai toujours eu un sentiment d'imposture et je peux t'assurer qu'il y 7-8 ans tu ne m'aurais pas dit çà! On a joué à Firefly et j'ai à la fois choisi le jeu qui convient parfaitement à ma pratique et choisi d'être clair sur ce que je propose pour éviter les dérives. Quand on ajoute en plus une sorte de dream team comme j'ai pu avoir avec vous c'est du bonheur! ;)

Fredch 03/11/2015 11:43

C'est difficile d'équilibrer l'interprétation poussée d'un personnage avec l'intérêt de la table. Les personnages ont des envies/besoins/idées/... propres qui ne vont pas forcement dans le sens des autres personnages/de l'histoire/de l'intérêt collectif/... Arriver à interpréter intensément un personnage tout en arrivant parfois à lever le pied pour le bien commun, c'est à mon sens ce qui fera un "bon client". Ce qui rejoint pleinement ta définition sur l'apport au jeu (interprétation, création de d'idée de RP,...) sans toute fois nuire aux idées/plaisirs des autres. Paradoxalement, il y a souvent des "vieux rolistes" qui ne sont pas de bons client parce que trop exigent ou tout simplement trop accaparé par le RP, l'enquête,... pour accepter d'édulcorer leur action (peut-être légitime) au profit de l'intérêt collectif.

Dr Dandy 03/11/2015 11:57

C'est pour cela que j'ai aussi écrit un article pour les meneurs qui se résume à "soyez clairs sur vos intentions". L'idée est bien de trouver un compromis. Et je te rejoints: certains rolistes expérimentés au lieu d'utiliser leur savoir faire pour faire en sorte que tout se passe bien, se comportent en critiques pédants quand le meneur n'est pas à la hauteur. Ils sont bien pénibles aussi.

Orlanth 02/11/2015 15:08

C'est juste le mec qui a de l'écoute et l'envie de partager.
Tu parles de générosité et c'est exactement ça, l'envie de donner autant que recevoir.
Pour le coup, on le voit super bien au théatre en ce moment, sur les impros notamment.

Orlanth 02/11/2015 15:37

Tu vois immédiatement qui écoute les autres, réagis pour construire du jeu avec les autres de celui qui reste dans son coin et agit à contre sens.

Dr Dandy 02/11/2015 15:11

Oui je pense que le théâtre d'impro apporte beaucoup a ce niveau là.