Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lesbonsremedes.overblog.com

Les bons remèdes du Docteur Dandy.

Tiamat la décadente

Publié le 9 Juin 2015 par Dr Dandy in space opera, science fiction, star without numbers, sandbox, inspiration, jeux de roles

Tiamat la décadente

Introduction : le présent post est la présentation d’une planète produite à partir du jeu sandbox Stars without number (à paraitre chez John Doe en VF). Ce jeu présente un setting de base mais qui peut être facilement adapté à n’importe quel jeu de Sf/Space opéra. Le présent article est un exemple de ce que permet le jeu en matière de création d’univers.

L’historique de base du jeu est qu’après une période de grande extension, l’humanité a connu un cataclysme. En effet les planètes étaient relayées les unes aux autres par des portails activés par des pilotes psioniques. Un événement galactique nommé la Vague, engendra la mort ou la folie pour tous les possesseurs de pouvoirs mentaux. Chaque planète, livrée à elle-même, fit son possible pour échapper au chaos. 500 ans après les planètes reprennent contact les unes avec les autres et des échanges se créent. Des Empires se forment dans la galaxie…

Quatorzième de la liste : Caliban la Rouge.

Atmosphère : corrosif

Climat : chaud

Biosphère : Aucun natif

Population : Quelques milliers

Niveau technologique :

Thèmes : Sauvage, Précepteur

Rapport de Leenna Habibi, chef du corps diplomatique de l’ordre de la pureté.

Mission dans l’espace Sigma, planète Tiamat.

Cet endroit est une insulte à la dignité humaine ! Jamais je n’aurais pensé y trouver autant de vices et d’horreurs. Si cette planète n’avait pas autant d’intérêt, j’aurais préconisé une éradication totale de sa population par bombardement atomique orbital.

Histoire :

Cet avant-poste aurait pu être un allié puissant s’il avait conservé l’esprit des débuts. Lors de la Chute, la planète (en fait une immense ville sur un caillou inhospitalier) abritait un centre de secours des Précepteurs. Nous n’en savons guère sur les origines de cet ordre mais il semble que des humains pieux et purs aient décidés de recenser les connaissances de l’univers. Tiamat servait de base de repli pour compiler les informations. La perte du lien avec les autres planètes et l’arrêt soudain des ordinateurs prétechs causa la disparition de millions de documents. Mais les membres de l’ordre et leur grand savoir permis le renouveau de la planète. Malheureusement l’isolement transforma les dirigeants éclairés en despotes fanatisés. Ce qui laisse à penser que leurs dogmes n’étaient pas aussi purs que les nôtres. Leurs déviances les poussèrent à mettre en place un système féodal, basé sur le droit du sang. Les puissants devinrent inatteignables et mirent à profit leur rang pour instituer des règles sociales répugnantes. Comme cette infamie ne suffisait pas, les ressources vinrent à manquer et c’est le clergé qui décida des répartitions des biens ; remplaçant ainsi la prière par les finances. On dit même que l’actuelle et richissime première Parleuse Schröder est la maîtresse du puissant Prince Vankon. Lorsque les sigmans atteignirent la planète, ils conclurent une alliance : la protection contre l’accès au savoir des Précepteurs et surtout la possibilité pour les soldats de se « détendre » dans cet enfer décadent.

Géographie :

Tiamat c’est avant tout Macerato, la capitale abri. Revêtue d’une matière céramique blanche protégeant les habitants de l’atmosphère acide, elle montre un visage majestueux. Le dôme du palais du Prince, le hall des lectures parsemés de colonnes de jade, les allées colorées et vivantes. Tout semble présent pour faire oublier sous une couche de peinture criarde l’horreur qui se dissimule derrière ses façades. Tout n’est que maisons closes, marchés aux esclaves, orphelinats où vous pouvez acheter les enfants et autres cirques dédiés à la torture raffinée. Un immense bouge riant et sale qui se moque de la pudeur et de la décence.

Population :

A force de rester sous les dômes de céramiques les tiamatins ont une peau blanchâtre qu’ils couvrent de maquillages ostentatoires. L’ordre des Précepteurs a réussi l’imposture jusqu’à faire croire que leur sang devait rester pur et premier résultat en est la pratique courante de l’inceste. Ces gens n’ont aucun tabou et n’accordent aucune valeur à la vie humaine. Pourvu qu’un être soit considéré comme inférieure à leurs yeux, il subira tout ce qu’il leur plaira. La plupart sont malgré tout cultivés grâce à la somme de connaissances conservées ici. Ils sont retors mais ne cherchent pas à abuser les étrangers. Au contraire tout être venu de l’extérieur est invité à adopter leurs mœurs immondes. Les aliens sont particulièrement prisés car les tiamatins aiment les nouvelles expériences. Je pense que nos compatriotes tarvosciens ne doivent en aucun cas se risquer ici.

Bonus de peuple : Cultivés et habitués depuis leur plus jeune âge à toute forme de manipulation, les tiamatins bénéficient d’un bonus de +1 en persuasion et au jet de sauvegarde sur le mental.

Inspirations: Dune (pour les Harkonnens), Borgia, les Liaisons Dangereuses, Fadings Suns (les decados)

Bande son: Arcana, Apocalyptica, Dune.

ENJOY !

Commenter cet article