Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lesbonsremedes.overblog.com

Les bons remèdes du Docteur Dandy.

Tarvos la pieuse

Publié le 7 Avril 2014 par Dr Dandy in space opera, science fiction, jeux de roles, inspiration, star without numbers

Tarvos la pieuse

Introduction : le présent post est la présentation d’une planète produite à partir du jeu sandbox Stars without number (à paraitre chez John Doe en VF). Ce jeu présente un setting de base mais qui peut être facilement adapté à n’importe quel jeu de Sf/Space opéra. Le présent article est un exemple de ce que permet le jeu en matière de création d’univers.

L’historique de base du jeu est qu’après une période de grande extension, l’humanité a connu un cataclysme. En effet les planètes étaient relayées les unes aux autres par des portails activés par des pilotes psioniques. Un événement galactique nommé la Vague, engendra la mort ou la folie pour tous les possesseurs de pouvoirs mentaux. Chaque planète, livrée à elle-même, fit son possible pour échapper au chaos. 500 ans après les planètes reprennent contact les unes avec les autres et des échanges se créent. Des Empires se forment dans la galaxie…

Septième de la liste : Tarvos la pieuse

Atmosphère : respirable.

Climat : Chaud

Biosphère : miscible aux humains

Population : 2 milliards d’humains

Niveau technologique : 4

Thèmes : Hégémonie régionale ; culture rigide ; théocratie

Histoire :

Comme souvent l’histoire moderne de Tarvos est liée à l’épisode de La Vague. Quand les communications furent coupées, cette planète sèche et chaude devient rapidement invivable, faute de vivres et de matériels nécessaires. C’est alors que surgit parmi les habitants Setton Bukari, prophète autoproclamé, jura au nom de Dieu de redresser la barre et d’aider les survivants à condition qu’ils suivent ces préceptes. Ces idées intègres d’entraide commune, de rigueur physique et morale et de pragmatisme portèrent rapidement leurs fruits. Très vite la nation s’organisa et devint la république de Tarvos, sous l’égide du conseil démocratique et du guide spirituel. Portée par une pensée volontariste et nataliste, la population s’est étendue et la planète est devenue trop petite pour tous. Les avancées technologiques permirent de coloniser l’ensemble du système stellaire ; les premiers vaisseaux à hyperdrive permirent également de s’implanter sur Shan-Shywun, planète natale des étranges mayennais. Mais tout cela est insuffisant et, pressés par une population de moins en moins en phase avec les dogmes du culte, les dirigeants de Tarvos cherchent une solution. Le général en chef Leonid KHALIL pense que seule une expansion offensive est la clé mais jusqu’à présent le conseil se l’interdit afin d’éviter d’entrer en guerre avec la belliqueuse Sigma Draconis ou la confédération Azur.

Géographie :

Avec 60% de terres émergées dont 80% de désert, Tarvos présente les attributs d’une terre peu propice au développement humain. Pourtant les méthodes expansionnistes des tarvosciens ont vite fait de rendre toute terre habitable couverte de bâtiments gigantesques et sobres. Seule exception à tant de sobriété, la capitale Samora surnommée par tous (marchands étrangers compris) « La majestueuse » qui abrite 300 millions d’âmes sous ses dômes couverts d’or et de porcelaine ou ses tours de verre vertigineuse. Siège du conseil démocratique qui élit le président ainsi que réceptacle du saint conseil guidant les âmes des tarvosciens, la capitale est le symbole vivant de l’entassement chaotique de tarvosciens et de la détresse d’une population qui ne peut plus vivre sous les auspices d’une pensée rigoriste, « pure » et prônant le sacrifice individuel au bénéfice de la collectivité.

Population

Grands et fins les tarvosciens choquent surtout les étrangers par leur rigueur morale et corporelle. Entretien physique, régime, prières quotidiennes et sérieux en toutes circonstances, leur attitude gêne beaucoup ceux qui n’ont pas la même hygiène de vie. Jugés froids et trop sérieux ils sont néanmoins appréciés pour leur tendance générale à la sincérité, la loyauté et l’altruisme. Bien évidemment les changements en cours poussent certains tarvosciens à avoir un comportement plus individualiste. Les changements sont frappant chez tous ceux ayant vécus sur San-Shywun du fait des capacités empathiques des makenakis qui infusent leur propre philosophie chez les humains vivants en contact avec eux.

Bonus de peuple : fins observateurs et instruits des questions théologiques, les tarvosciens bénéficient d’un +1 en perception et religion.

Inspirations : Dune, Star Wars (pour les impériaux),

Bande son: battlestar galactica, mass effect.

Note : sans le faire exprès, voir même en m’y refusant, j’ai créé une planète sur modèle de l’Iran. Toutes les problématiques liées à ce pays sont transposables sur Tarvos.

ENJOY

Commenter cet article