Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lesbonsremedes.overblog.com

Les bons remèdes du Docteur Dandy.

ISCION LA LUXURIANTE

Publié le 24 Janvier 2014 par Dr Dandy in science fiction, space opéra, jeux de roles, space opera, star without numbers, sandbox, inspiration, bac à sable

ISCION LA LUXURIANTE

Introduction : le présent post est la présentation d’une planète produite à partir du jeu sandbox Stars without number (à paraitre chez John Doe en VF). Ce jeu présente un setting de base mais qui peut être facilement adapté à n’importe quel jeu de Sf/Space opéra. Le présent article est un exemple de ce que permet le jeu en matière de création d’univers.

L’historique de base du jeu est qu’après une période de grande extension, l’humanité a connu un cataclysme. En effet les planètes étaient relayées les unes aux autres par des portails activés par des pilotes psioniques. Un événement galactique nommé la Vague, engendra la mort ou la folie pour tous les possesseurs de pouvoirs mentaux. Chaque planète, livrée à elle-même, fit son possible pour échapper au chaos. 500 ans après les planètes reprennent contact les unes avec les autres et des échanges se créent. Des Empires se forment dans la galaxie…

Sixième de la liste : Iscion la luxuriante

Atmosphère : respirable.

Climat : tempéré

Biosphère : miscible aux humains

Population : 4 millions d’Arani

Niveau technologique : 3

Thèmes : Xénophile, Zone 51

Histoire :

Malgré son caractère accueillant et sa végétation abondante, Iscion n’a pas abrité de race intelligente jusqu’à l’arrivée des Arani. Cette race de voyageurs spatiaux est arrivée sur la planète lors de la Vague. En effet leur technologie se basait exclusivement sur la psitech et leur gigantesque vaisseau mère s’écrasa, privé de ses systèmes. La caste dirigeante était psy-active et c’est dénués de tout dirigeant et de technologie effective que les Arani s'échouèrent sur Iscion. Mais la planète hospitalière leur permis de reconstruire une civilisation. Avec le temps les shamans ont forgèrent l'histoire du peuple des étoiles en légende. Depuis 500 ans les Arani regardent le ciel en attendant le retour des enfants du cosmos qui viendront leur apporter la lumière de la connaissance.

Tout bascula il y a 50 ans quand le premier vaisseau d’exploration toscanien débarqua. En voyant des humains les Arani pensèrent que les spacers étaient leurs frères des étoiles et les traitèrent à l’égale de dieux. Très vite les autorités Arani comprirent que les humains n’étaient pas des élus et profitaient de la situation. Un grand conseil des sages mit fin rapidement à cet engouement. Ils trouvèrent un accord avec les toscaniens. Ils quittaient la planète et leur existence resterait cachée à l’ensemble des Arani, trop superstitieux pour accepter la vérité. En échange les autorités Arani acceptèrent que les humains construisent un astroport secret sur l’île de Kadini. Le lieu serait gardé par des Arani « informés » tandis que la confédération Azur contrôlerait le système d’Iscion pour éviter toute incursion malveillante sur la planète. Le secret est bien gardé pour le moment mais il est probable que la situation échappe au contrôle du gouvernement un jour ou l’autre.

Géographie :

Iscion est composée à 90% de terres immergées, le reste étant très montagneux. Le tout forme des ensembles d’îles de taille modeste et éloignées les unes des autres. Pour cette raison les communautés Arani sont plutôt petites et les grandes villes très rares. Pour accéder d’un territoire à l’autre, les arani utilisent des transports aériens, chaque habitant dispose ainsi de son planeur personnel. Les terres cultivables ont été mises à profit pour faire pousser des fruits et élever des bêtes pour la consommation. Les produits alimentaires et plantes à usage pharmaceutiques sont très prisées sur les autres planètes. C’est le principal attrait pour les marchands, toscaniens pour la plupart, qui viennent acheter des biens qu’ils revendront à prix d’or sur les tables des puissants de la confédération.

Population

Les Arani sont des humanoïdes avians selon la nomenclature vengar des phylogénies aliens. Leur peau bleue est couverte de plumage fin, comme un duvet, soulignant leur origine commune avec des oiseaux. Ils sont d’ailleurs ovipares avec la particularité d’être hermaphrodite. Leur physionomie leur permet d’assumer le rôle de femelle ou de mâle à discrétion. Ils sont petits et font en moyenne 1m60 pour 40 kg.

Bien qu’ayant oublié leur origine de spacers, les Arani conservent une nature adaptée à l’espace. Légers mais fragiles ils sont tout à fait à l’aise pour se déplacer et s’orienter dans un espace tridimensionnel. Les étrangers sont toujours effaré de les voir se comporter lors de vols aériens et les rares Arani à intégrer un équipage de vaisseau font d’excellents navigateurs.

Leur langage est difficile à comprendre pour les humains car leur bouche possède une forme de bec qui engendre des sons stridents. Imaginez un perroquet parlant aztèque.

Le mode de pensée des Arani est basé sur la dualité. Tout est ambigu et binaire chez eux. Tlamalch est leur représentation du mal mais aussi du courage et de la volonté, c’est une force primordiale d’action créatrice mais aussi de chaos. A l’inverse Xachpitli est doux et protecteur mais aussi passif et contemplatif. Cet état de fait les rends très respectueux des formes de vie qui sont les vecteurs de cette dualité. La destruction et spécifiquement la mort sont synonymes de rupture de l’équilibre et ils sont donc foncièrement pacifistes. Chez eux la violence s’exprime mais toujours avec l’idée que la vie doit être respectée. De ce fait, les Arani en colère s’expriment de manière sarcastique plutôt que de recourir à la force.

Leur mode de gouvernance est le tribalisme avec une autorité duale : un chef, généralement élu ou reconnu par tous prend les décisions d’ordre matériel. A ses côté un chef spirituel, généralement un shaman, prend les décisions d’ordre moral et spirituel. Un conseil de sages préside à la destinée de l’ensemble du peuple. C’est ce conseil qui a muselé l’information sur la présence d’humains sur la planète. L’influence des sages est de plus en plus contesté par Hatlani, un prophète affirmant avoir eu des visions et prône un « retour aux sources » tendant vers une théocratie féodale.

Bonus de peuple :

Les Arani ne prennent aucun malus sous zéro-G. Pour jouer un Arani il faut avoir un minimum de 12 en intelligence et dextérité et un maximum de 13 en constitution du fait de leur légèreté.

Inspirations : Ennemi Mine, Avatar

Bande son : Avatar.

Commenter cet article